HSV

Les HSV dans l’environnement 

Les HSV (hydrocarbures semi-volatils) sont des produits chimiques comprenant les hydrocarbures ayant des chaînes de carbones allant de C10 à C40. Ils sont moins volatils que leurs équivalents COV et leur point d’ébullition allant au-delà de 150°C les classe dans cette catégorie précise de polluants. Ils sont constitués de molécules exclusivement présentes à l’état liquide ou sous forme d’huile à température ambiante et sont présents principalement dans les boues (pollutions) et retraitement de déchets de chantiers. Ils font partie d’une gamme large de composés présents dans une grande diversité d’usages industriels et quotidiens (carburant diesel, kérosène, huiles de moteur, graisses mécaniques, additifs).

Mesure et détection des HSV

Notre rôle, en tant que laboratoire d’analyses est de déterminer la teneur en HSV des différents échantillons (solides ou aqueux) qui nous sont confiés. Une fois l’échantillon reçu et enregistré dans notre laboratoire, nous en mesurons la teneur par chromatographie gazeuse couplée à un détecteur d’ionisation par flamme (GC-FID). La mesure des HSV par une telle technique nécessite dans un premier temps que l’échantillon reçu soit prétraité afin d’en retirer les substances interférentes ainsi que d’éventuels éléments qui induiraient des dommages dans les appareils de mesures utilisés ou qui en empêcheraient l’usage. Dans les faits, il est surtout ici question d’en extraire complètement et sélectivement les substances qui nous intéressent dans le cadre de cette analyse. Ces prétraitements sont régis par des modes opératoires et normes, définis et reconnus par des spécialistes au niveau nationale et internationale (normes EPA, ISO, DIN). Une fois ces prétraitements accomplis, nous sommes en mesures d’injecter des portions infinitésimales de ces échantillons prétraités dans l’appareil GC-FID qui, avec une calibration adéquate, est en mesure de nous en indiquer la teneur. La sensibilité minimale de détection de ces éléments est fixée à 0.1 ppm (part per million) pour les échantillons aqueux et 20 ppm (part per million) pour les échantillons solides.

Sources
  • Méthodes d’analyse dans le domaine des déchets et des sites pollués, Publié par l’Office fédéral de l’environnement OFEV, Berne, 2017.

Analyse des polluants et service analytique sur mesure

BAT LAB SA

Rue du Bourgo 2
1630 Bulle, Suisse (CH)

info [at] batlab.ch
Développement SWING ©2020 swing